Nos mariages

Les photos de groupe

La photo de mariage est un domaine très exigeant qui fait appel à plusieurs compétences: portrait, événementiel, … L’une d’elles est mise à rude épreuve pour ce moment si particulier : les photos de groupe. C’est l’un des moments les plus forts de la journée.

« un joyeux bordel … mais un bordel quand même »

Même si les photos de groupe constituent un moment de la journée très agréable et gai, il est important de bien penser l’organisation.
Tout d’abord, nous n’aimons pas les photos de groupe statiques, répétitives où l’on a le sentiment que les invités se succèdent machinalement devant l’objectif. Nous nous attachons à donner à ces photos de la vie et de la spontanéité.


Notre méthode consiste tout d’abord à instaurer un bon timing: il est impératif que les invités soient décontractés et réceptifs.

Par exemple, il est difficile de demander à des invités qui viennent d’arriver à la réception de se ‘lâcher’. Il faut leur laisser le temps de rencontrer leurs amis et connaissances, boire une coupe, … bref de sentir à l’aise. C’est pourquoi de notre côté, nous insistons pour que ce moment débute en fin de réception.

Une autre mise en place consiste au déroulement : nous demandons aux mariés de préparer  – avant le mariage – une liste des groupes à prendre, en commençant par les plus « âgés » pour terminer par les « jeunes ». Cela aide à n’oublier personne dans le feu de l’action mais surtout à permettre à quelqu’un de nous seconder durant ce moment. En effet, la liste permet de confier à une ‘aide’ le fait d’aller chercher chaque invité et rassembler les groupes. Cela nous permet de vous focaliser sur les photos et non pas sur l’organisation.

Une main de fer dans un gant de velours

Il faut créer de l’ambiance et cela passe par du dynamisme de la part du photographe.

Il faut absolument prendre la direction des opérations pour que les invités ne se  sentent pas ‘perdus’.
Il faut les surprendre en proposant des poses inhabituelles. l’intérêt n’est pas tant la pose en elle-même mais pousser les invités à se laisser-aller et à s’amuser pour laisser place à la spontanéité. Comme Gillette, la première photo avec la pose originale pour détendre et la seconde photo pour saisir la réaction des invités.

De même, comme lors d’un spectacle, il faut éviter les ‘temps mort’. Il ne faut pas que les invités se sentent ‘perdus’, il faut animer en enchaînant les différentes poses.

C’est loin d’être facile, mais lors de la première pose, j’essaie de déjà penser à la pose suivante. C’est pourquoi, personnellement, je regarde énormément de photos de groupes pour m’inspirer et être ‘remplis’ d’idées de poses. J’essaie qu’elles me viennent comme des réflexes en fonction de la réaction des invités.

Grâce à la liste évoquée plus haut, on a l’avantage de connaître les prénoms des invités. Il faut utiliser ce détail pour se permettre un rapprochement et une proximité rapide qui va favoriser la convivialité.

Cependant, trop d’ambiance, tue la photo d’ambiance 😉
En effet, même si il faut créer une bonne ambiance, il faut quand même diriger les invités. Il faut ne pas se laisser déborder et garder en tête, son cadrage, la pose de chacun, …

Varier les angles

Lors de cette session, nous essayons de varier les angles de prise de vue. Nous utilisons deux boitiers, le 14-24mm afin de donner du dynamise et le 70-200mm pour des cadrages plus serrés et une belle profondeur de champs.

De même, au début, nous veillons à avoir une chaise à porter de main, afin de pouvoir prendre ‘tout ce petit monde de haut’. Aussi, on n’a pas peur de « s’allonger » pour des contre-plongées.

Action & réaction

Bien entendu, lorsque nous travaillons à deux, cela offre plus de possibilités. En effet, si je me focalise sur les groupes, Fabienne a tout le loisir de photographier la réaction des ‘spectateurs’. Comme le but, c’est que tout le monde s’amuse, il y a beaucoup d’émotion même pour ceux qui regardent. Souvent, cela permet de saisir des moments particuliers et spontanés et parfois très surprenants.

Bref, que du plaisir ! On ne sait pas si c’est la meilleure façon de faire, mais c’est comme ça qu’on aime le faire …